icon

Que faire si votre eau contient des contaminants

Selon les contaminants trouvés dans votre analyse d’eau, vous aurez à poser des gestes différents.
Vous trouverez sur cette page :

icon

Quoi faire en cas de contamination microbiologique

icon
icon

Quoi faire en cas de contamination chimique (ex. : métaux et minéraux)

Vous pouvez également communiquer avec les personnes-ressources du projet Mon eau, mon puits, ma santé. Ils pourront vous accompagner et répondre à vos questions.

Si votre analyse d’eau révèle que la concentration de bactéries dépasse la quantité maximale recommandée, vous devrez alors :
  • Faire bouillir votre eau avant de la consommer ou encore utiliser de l’eau embouteillée.
  • Vérifier si la contamination pourrait provenir des environs de votre puits et, si c’est le cas, essayer de la contrôler ou de l’éliminer.
  • Vérifier si la contamination pourrait provenir des environs de votre puits et, si c’est le cas, essayer de la contrôler ou de l’éliminer.
  • Vérifier que l’aménagement de votre puits est conforme, par exemple, il faut que l’eau s’écoule sur le terrain vers l’extérieur du puits sans s’accumuler autour du puits.

Une fois que vous aurez fait ces vérifications et corrigé les problèmes au besoin, vous devrez :

  • Nettoyer et désinfecter votre puits et votre tuyauterie.
  • Faire faire de nouvelles analyses microbiologiques de votre eau pour vous assurer qu’elle est potable avant de recommencer à la consommer.

Si les problèmes ne peuvent pas être réglés, il faut alors envisager d’installer un traitement d’eau.

La procédure pour désinfecter un puits est sensiblement la même pour un puits de surface et un puits artésien. L’objectif dans les deux cas est d’éliminer les bactéries qui pourraient se retrouver dans votre puits et dans la tuyauterie de votre résidence.

Dans cette page, nous vous présentons toutes les étapes pour désinfecter votre puits.

Avant de faire la désinfection : préparez-vous

La désinfection se réalise sur deux jours. Quand vous désinfecterez votre puits et votre tuyauterie, vous ne pourrez pas du tout utiliser votre eau pendant au moins 24 heures.

Vous devrez donc prévoir des réserves d’eau :

icon

Pour boire et pour cuisiner, par exemple, de l’eau embouteillée.

icon

Pour vous laver, laver la vaisselle et faire fonctionner la toilette.

Vous pouvez utiliser votre eau contaminée pour faire cette deuxième réserve. À moins que votre eau soit très fortement contaminée, il n’y a habituellement pas de problèmes à vous laver ou à laver votre vaisselle avec votre eau. Par exemple, vous pouvez faire cette réserve d’eau en récupérant de l’eau que vous faites couler lors la désinfection pour remplir un bain ou des chaudières.

warning

Attention !

La désinfection du puits est un traitement choc. Il peut endommager un système de traitement de l’eau. Si vous en avez un, il faut soit contourner le système de traitement à l’aide des valves prévues à cet effet pour l’entretien ou le débrancher avant de commencer la procédure de désinfection. Nous vous recommandons de communiquer au préalable avec le fournisseur de votre système de traitement pour vous assurer que les mesures adéquates sont prises lors de la manipulation des équipements de traitement.

Vous aurez besoin du matériel suivant :

icon

Une épuisette ou un outil permettant de recueillir des matières indésirables dans le puits comme des feuilles, des débris, des insectes

icon

Une brosse pour frotter les parois du puits ou un boyau d’arrosage.

icon

De l’eau de Javel. La quantité varie grandement en fonction du puits.

icon

Un outil avec un manche télescopique, par exemple l’épuisette de la piscine, ou un boyau d’arrosage pour mélanger l’eau de Javel avec l’eau du puits

La quantité d’eau de Javel pour désinfecter un puits

La quantité d’eau de Javel nécessaire dépend de votre puits. Ce peut être aussi peu que 2 cuillères à soupe ou autant que 8 litres ! Il est important de respecter la bonne quantité pour votre puits.

Le site du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques présente le calcul à faire pour connaître la quantité nécessaire.

Ce calcul se fait en fonction :

  • Du diamètre de votre puits, c’est-à-dire en fonction de sa largeur.
  • De la hauteur de la colonne d’eau, aussi appelée l’épaisseur, qui correspond à la profondeur du puits moins la profondeur de l’eau.

Pour en savoir plus sur le calcul à faire et la quantité nécessaire, suivez le lien suivant :

Quantité requise d’eau de Javel pour la désinfection d’un puits

https://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/potable/depliant/#desinfection.

icon

Le jour 1 : commencez la désinfection

Le premier jour, vous aurez à réaliser deux étapes.

Première étape : désinfectez le puits

1

Ouvrez le puits.

2

Enlevez tout ce que vous voyez dans le puits à l’aide de l’outil que vous avez
choisi, par exemple retirez les débris de toutes sortes, les feuilles, les insectes.

3

Versez la quantité d’eau de Javel recommandée dans le puits.

4

Mélangez l’eau de Javel avec l’eau du puits :

  • Si votre puits est large et peu profond, vous pouvez utiliser un outil
    télescopique.
  • Si votre puits est étroit et profond, vous pouvez utiliser votre boyau
    d’arrosage.

5

Brossez la paroi intérieure de votre puits ou rincez-la avec votre boyau d’arrosage.

6

Refermez le puits.

Deuxième étape : désinfectez la tuyauterie

Attention ! Pour désinfecter les tuyaux, vous devrez faire couler beaucoup d’eau. Si votre
puits ne contient pas beaucoup d’eau ou si l’eau s’écoule lentement, faites les prochaines
étapes petit à petit. Ainsi, vous éviterez d’assécher votre puits.

Vous pouvez surveiller le niveau de l’eau directement dans votre puits. Regardez le niveau
une première fois avant de faire la désinfection.

Pendant que vous faites la désinfection, si le niveau est beaucoup plus bas qu’au début,
attendez que l’eau remonte avant de poursuivre les étapes.

1

Ouvrez les robinets à l’intérieur de votre résidence, un robinet à la fois :

  • Ouvrez un premier robinet d’eau froide.
  • Laissez couler l’eau jusqu’à ce qu’elle sente l’eau de Javel.
  • Fermez le robinet.
  • Répétez pour chaque robinet.

2

Arrêtez la pompe de votre puits.

3

Attendez 24 heures.

Pendant ce temps, n’utilisez pas votre eau. Les tuyaux doivent rester bien remplis
d’eau chlorée.

Le jour 2 : terminez la désinfection

1

Redémarrez la pompe de votre puits.

2

Ouvrez les robinets à l’intérieur de votre résidence, un robinet à la fois :

  • Ouvrez un premier robinet d’eau froide.
  • Laissez couler l’eau jusqu’à ce que l’odeur d’eau de Javel disparaisse.
  • Fermez le robinet.
  • Répétez pour chaque robinet.

Une semaine et 4 semaines après la désinfection

Vous devrez faire analyser votre eau 2 fois :

icon

Une première fois :

1 semaine après la désinfection

icon

Une deuxième fois :

4 semaines après la désinfection

 

Analyser l’eau est la seule façon de s’assurer que la désinfection a fonctionné et donc, qu’il n’y a plus de bactéries dans votre eau.

Même si votre première analyse indique que votre eau n’a pas de problème, il est important de refaire une nouvelle analyse après 4 semaines. Cette deuxième analyse vous confirmera que vous avez bien réussi à contrôler la contamination et que votre puits ne se contamine pas à nouveau.

Si vos résultats d’analyse démontrent que votre eau contient en trop grande quantité certains métaux et minéraux ou des nitrates-nitrites qui peuvent causer des problèmes de santé, vous pourriez devoir :
  • Ne pas consommer votre eau. Ne faites pas bouillir votre eau non plus, car cela aggrave le problème en concentrant davantage les contaminants chimiques dans votre eau.
  • Utiliser de l’eau embouteillée pour boire, préparer les boissons et cuisiner. Pour se laver ou se brosser les dents, vous pouvez utiliser l’eau du robinet, mais en évitant d’avaler de l’eau.

Utilisez l’outil d’aide pour comprendre vos résultats d’analyse afin de savoir si votre eau présente des risques pour la santé ou d’autres problèmes de qualité, et aussi savoir quoi faire dans ce cas.

Lorsqu’un contaminant chimique est présent en trop grande quantité dans votre eau après une première analyse, il est recommandé d’effectuer une deuxième analyse afin de confirmer l’existence du problème. Si les résultats de cette deuxième analyse démontrent à nouveau un dépassement des quantités maximales recommandées, vous pourriez devoir faire installer un système de traitement d’eau. En fait, un traitement d’eau vous sera recommandé, surtout s’il n’est pas possible de contrôler ou d’éliminer le contaminant d’où il provient.

Pour plus d’information sur les risques des contaminants chimiques à la santé, consultez les fiches de renseignements sur les contaminants ou contactez votre Direction de Santé publique au CISSS de votre région.

Les systèmes de traitements d’eau

Il existe de nombreux systèmes de traitement de l’eau. Aucun traitement d’eau ne règle tous les problèmes. Chaque système est conçu pour traiter des contaminants en particulier. Parfois, il est nécessaire de combiner plusieurs traitements pour réussir à traiter l’eau. Tout dépend des contaminants trouvés dans votre eau.

Des spécialistes certifiés en eau potable domestique pourront vous guider dans votre choix.

Les informations et les recommandations sur les traitements d’eau présentées ici proviennent des documents suivants :

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter le site du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
(MELCC).

Principaux types de traitement d’eau

Les deux tableaux qui suivent présentent :

  • les différentes options de traitement qui s’offrent à vous
  • les différents types de traitement en fonction des contaminants trouvés dans votre eau.

IMPORTANT

L’information présentée dans ces tableaux ne doit pas se substituer à l’avis d’un spécialiste certifié en eau potable. Il est important de faire appel à l’un de ces spécialistes certifiés qui pourra vous guider dans votre choix quant au type de système de traitement à installer, et aussi sur la qualité votre eau potable et sur l’utilité de tels équipements.

Description des options de traitement d’eau
Traitements Fonctionnement Remarques
Aération Les bulles produites oxydent les contaminants. Installé seulement au point d’entrée d’eau.
Alumine activée Attire et élimine les contaminants par échange d’ions. Certaines caractéristiques de l’eau brute peut diminuer son efficacité (ex: pH, fluorure, sulfates).
Charbon activé granulaire Les granules de charbon absorbent les contaminants. Les matières organiques naturelles peuvent en diminuer l’efficacité.
Chloration Injecte du chlore pour détruire les bactéries.
Distillation L’eau est chauffée jusqu’à évaporation, condensée et collectée. Rends l’eau corrosive.
Échange d’anions Déminéralise l’eau Procéder à un entretien pour l’arsenic, sinon celui-ci peut se retrouver dans l’eau traitée.
Adoucisseur d’eau (échange de cations) Le sodium remplace les minéraux causant la dureté ce qui adoucit l’eau. Il est recommandé d’assurer une alimentation distincte d’eau non adoucie
pour la cuisine et la boisson lorsqu’un adoucisseur d’eau est utilisé.
Filtre à sable vert L’eau est filtrée par le sable vert et oxygénée.
Osmose inverse La membrane filtre les contaminants en séparant l’eau des autres molécules.
Ozonation L’ozone injecté sous forme de bulles, détruit les bactéries.
Rayonnement UV Les rayons inactivent les cellules vivantes. Une forte turbidité ou une coloration prononcée en diminuent l’efficacité.
Support d’adsorption Différents types d’adsorbants (charbon, minéraux, organiques) sont conçus
pour capter certains contaminants
Types de traitement en fonction des contaminants trouvés dans votre eau
Systèmes de traitement Microbes Bactéries Arsenic Baryum Cuivre et Plomb Fluorure Fer Manganèse Nitrates Uranium COV1
Alumine activée


Aération x x x
Charbon activé granulaire x
Chloration x x x
Distillation




Échange d’anions x


Échange de cations / Adoucisseur d’eau x
x x
Filtre à sable vert x x
Osmose inverse

x

x x

Ozonation x x x
Rayonnement UV
Support d’adsorption / Matériel spécialisé

x x
Objectifs du traitement Santé Santé Santé Santé Santé Esthétique Santé / Esthétique Santé Santé Santé
Informations additionnelles Santé Canada Santé Canada Santé Canada Santé Canada Santé Canada Santé Canada Santé Canada Santé Canada Santé Canada Santé Canada
Légende

1 COV: Composés organiques volatiles.

Ex. : benzène, trichloréthylène

Position du système de traitement

Installé au point d’entrée (après la pompe) :

Installé au point d’usage (au robinet) :

À savoir avant de faire installer un système de traitement d’eau

En matière de systèmes de traitement d’eau, il est important de faire affaire avec des spécialistes certifiés. La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) a établi des normes qui encadrent l’installation d’un système de traitement d’eau dans votre résidence :

  • Seul un entrepreneur en plomberie peut raccorder à la plomberie un dispositif de traitement de l’eau potable desservant 20 personnes et moins.
  • L’équipement choisi doit répondre aux normes NSF et CSA applicables.

Il est donc essentiel de se procurer un système de traitement d’eau certifié. La certification vous assure que le traitement d’eau respecte des normes.

Recherchez un appareil qui respecte les normes NSF ou CSA. Ces normes touchent la performance de l’appareil ou confirment que l’équipement est intact. La certification vous assure aussi que vous choisissez le bon traitement d’eau et qu’il vous permettra de corriger le problème de contamination de l’eau de votre puits.

Il faut savoir qu’un système de traitement d’eau mal installé ou mal entretenu, même s’il est certifié, peut causer des problèmes. Par exemple, il peut traiter l’eau de manière insuffisante. Il peut même entraîner le développement de bactéries qui ne se trouvaient pas dans votre eau, au départ.

Enfin, les systèmes de traitement produisent des eaux usées, aussi appelées « eaux résiduaires ». Les eaux résiduaires peuvent demander une attention particulière avant d’en disposer dans votre fosse septique ou dans l’environnement.

C’est pourquoi il est si important de s’en remettre à des spécialistes certifiés.

Pour vérifier que le système que vous choisissez est certifié

Pour vous procurer un système de traitement d’eau certifié auprès d’un spécialiste certifié, visitez le site Web de l’Association des entreprises spécialisées en eau du Québec. Vous pourrez vérifier si la personne ou l’entreprise que vous comptez engager est certifiée :

Spécialiste pour le traitement de l’eau potable

 

Pour en savoir plus sur les systèmes de traitement d’eau, consulter le site de la Régie du bâtiment du Québec :
Dispositifs de traitement de l’eau potable

Quoi faire après l’installation d’un traitement d’eau

Une fois que votre système de traitement d’eau est installé, vous aurez à faire analyser votre eau de nouveau. Vous saurez alors si le traitement fonctionne bien et s’il est efficace contre les contaminants retrouvés dans votre eau.

Votre système de traitement d’eau nécessitera aussi un entretien. L’entretien doit être fait selon les recommandations du fabricant. Prévoyez alors soit de l’entretenir par vous-même, soit de retenir les services offerts par le spécialiste que vous aurez consulté.

logo environnement lutte contre les changements climatiques

Ce projet est financé par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’eau.